RETOUR
 

liens

Les "fiches informatives" :

- Vivre avec un chien dysplasique/arthrosique -



 
 


 Google-Traduction-Français-en-allemand
 
 Google-Traduction-Français-en-allemand BETA
 
Google-Traduction-Français-en-espagnol
 
 Google-Traduction-Français-en-italien
 
Google-Translate-English to French
 
Google-Traduction-Français-en-japonais     
Översätt webbplatsen på svenska    
 
En me réveillant ce matin de février 2008, je ne pensais pas que ma vie allait être perturbée pendant des années, suite à un incident, petit pourtant = la chute de ma chienne glissant sur de l’herbe mouillée….
Elle avait 8 ans et était en pleine forme !
Dans les semaines qui ont suivi, je voyais qu’il y avait des « petits trucs » qui n’allaient pas… alors je suis allée voir un ostéopathe pour animaux….
J’en ai vu un, 2 fois… puis un autre, 4 fois, puis un autre… puis un autre… sans résultat probant...

Jusqu’au jour où je suis allée chez un vétérinaire/ostéopathe…. qui  a trouvé en 15 secondes que ma chienne avait le bassin vrillé !!!
La très délicate manipulation pour "redresser" ce bassin faite et réussie, il a fallu se rendre à l’évidence = trop de temps était passé depuis cette chute, et les conséquences niveaux articulaire et musculaire étaient importantes…

Le résultat était équivalent à une grosse dysplasie et arthrose, en plus de sa fonte musculaire…..

Alors il a fallu s’attaquer aux problèmes, et en plus bien entendu l’empêcher de souffrir…
Pour la remuscler, nous avons écumé tous les parcours de VTT de la région, car il fallait la faire « monter » de façon à lui faire travailler naturellement les muscles de l’arrière-train

  Nous avons également fait un « parcours » dans le jardin, composé d’un bac de sable et de tasseaux de bois…
Car marcher dans le sable fortifie les muscles, et passer par-dessus le bois l’obligeait à bien lever les pattes (surtout ne pas sauter) ce qui était aussi très bon ! Car d'une musclature retrouvée dépendait la suite d'une amélioratio, même modérée.

Je la faisais aussi beaucoup marcher dans des herbes hautes pour la même raison
Le sport idéal aurait été la natation…. Nous étions prêts à construire un bassin de nage, en longueur, dans le jardin... mais en réfléchissant, vu la quantité de poils que ma chienne avait, et donc le temps qu’elle aurait mis à sécher (même avec un séchoir) le remède aurait été pire que le mal !!!
L'humidité et l'arthrose font très mauvais ménage.....
Mais avec un chien à poils ras ou même courts, c’est très efficace !

Et en l’espace de 3 ou 4 mois, ma belle avait retrouvé une musculature qu'on va qualifier d'honorable.. !
Bien sûr nous avons continué les exercices, même si le rythme était moins soutenu. Sinon, tout ce travail aurait été inutile !

 

Parallèlement, il fallait aussi que les douleurs, apparues en cascade suite à cette fichue chute, diminuent…
Alors je me suis tournée vers les médecines douces, surtout la PHYTOTHERAPIE...
De l’Harpagophytum, anti-inflammatoire/antalgique naturel très efficace (à prendre de préférence en même temps que la gamelle, et/ou donner un peu d’argile verte qui fait office de gastro-protecteur)
Souvent associé à de la Reine des près et/ou du Cassis
Avec également des chondroprotecteurs (Chondroitine et Glucosamine) qui eux font un travail de fond sur le long terme.
Tout comme la Prêle et le Bambou.
Elle n’a eu des anti-inflammatoires allopathiques qu’au bout de 4 ans et demi.

Je sais, ça fait beaucoup de gélules et comprimés à administrer…. Pendant un certain temps, j'en donnais 8 par jour !

  Heureusement ma grande belle était adorable et se laissait mettre tout ça dans la gorge sans problème… tout comme elle restait des demi-heures entières avec un cataplasme d’argile chaude sur le dos.

Environ tous les 3 mois, elle avait une séance d’ostéopathie. Elle n’en raffolait pas, ça la fatiguait sur le moment, mais elle était bien plus alerte par la suite.
Bien entendu, il n’était plus question qu’elle monte et descende des escaliers… Pas de souci à la maison car tout est de plain-pied, mais quand, ailleurs, nous étions obligés de prendre des escaliers, son maître se faisait un « plaisir » de porter ses presque 40 kg !!!!

 
Et comme il ne lui fallait plus du tout d’humidité sur le dos, nous lui avons acheté un imperméable…. 
Même si j’avais j’ai pris la plus grande taille trouvée,
il était trop court, donc il a fallu jouer de l’aiguille et du fil… après avoir trouvé à peu près la même matière imperméable, à défaut de la même couleur…
Mais bon, on ne faisait pas un défilé de mode, il fallait surtout que ce soit super efficace ! Comme il n’était pas question de changer son mode de vie, alors que nous l’emmenions partout avec nous "avant", et vu qu’elle ne pouvait plus sauter dans la voiture, ni en descendre, son maître lui a construit une « rampe » (celles du commerce ne nous convenaient pas) faite sur mesure, avec toutes les fonctionnalités pratiques pour la chienne... et pour nous…
Et pendant plus de 5 ans, il a toujours fallu penser à laisser libre LA place de la rampe dans le coffre pour pouvoir y accéder rapidement en toutes circonstances !
Notre façon de conduire était aussi beaucoup plus souple que précédemment…
Et dans la voiture, nous avions comblé l’espace entre les dossiers des sièges avant et le siège arrière où elle se couchait…
 
C’est sur ce même siège qu’elle a rendu son dernier soupir, devant la porte du cabinet vétérinaire, vaincue par un cancer... 
elle avait presque 14 ans...