Google-Traduction-Français-en-allemand
 Google-Traduction-Français-en-italien
Google-Traduction-Français-en-espagnol
Google-Translate-English to French
 Google-Traduction-Français-en-allemand BETA
Google-Traduction-Français-en-japonais

Puisque le VKH est une maladie auto-immune, on donne aussi des immuno-suppresseurs qui désactivent donc la protection du système immunitaire, et engendre une grande fragilité du chien à toute agression extérieure type virus, microbe ou bactérie.
Il faut donc être très vigilent concernant les lieux où vous emmenez votre chien, car le moindre bobo peut prendre des proportions inattendues !

Avec une prise en charge adaptée, on peut offrir des années de vie raisonnable au chien.
De plus en plus de chiens peuvent mener une vie très correcte, avec des hauts et des bas, mais très acceptable malgré leur cécité et leurs phases de souffrances lors de « poussées » de la maladie !

Traitements et gestion de la souffrance

Les atteintes oculaires agressives et les dermites ulcératives nécessitent une prise en charge rapide par un spécialiste car elles sont terriblement douloureuses.

La prise en charge oculaire consiste en des injections dans les yeux à base de cortisone, ou/et administration de nombreuses gouttes ophtalmiques (Prednisone), afin de réduire la pression intraoculaire ainsi que l'inflammation.

Il est parfois nécessaire de procéder à l'énucléation d'un ou des deux yeux.

A l’apparition des premiers symptômes, il ne faut pas attendre les résultats des examens pour commencer le traitement, car les heures peuvent être comptées face au risque de cécité, et le chien souffre énormément.


Pour traiter les atteintes cutanées, les médicaments plus employés sont :  Azathioprine (Imurel), Cyclosporine (Atopica), et bien sûr la cortisone, encore et toujours !!

Il est indispensable de traiter le chien, à vie, avec des molécules à hautes doses de type corticoïdes couplé d'immunosuppresseurs, ainsi que de nombreuses gouttes dans chaque œil, plusieurs fois par jour, pour maîtriser la souffrance.

En résumé, comme déjà dit, si votre vétérinaire vous dit "uvéite", il faut avoir le réflexe de penser "VKH" (quitte à se tromper) et foncer chez un vétérinaire-ophtalmologue.

Nous vaincrons cette "CHOSE".

Certainement pas aujourd'hui, peut-ĂŞtre pas demain... mais un jour...!

Les traitements

On peut parler des traitements médicaux typiques pour cette maladie, mais une chose ressort de tout cela : chaque chien est différent de l'autre, de la sévérité des symptômes à la réaction au traitement, en passant par la quantité de médicaments dont il a besoin... C'est une maladie très dure !

Une "uvéite" (inflammation d'une membrane de l'oeil) est le premier symptôme avant le risque de glaucome (entraînant la cécité).

Si votre vétérinaire vous dit "uvéite", il faut penser "VKH", quitte à se tromper.

INDEX
Le V.K.H.
Les traitements... ?
Vos malades & témoignages
RETOUR vers l'index
RETOUR Ă  l'accueil
Les symptĂ´mes
SOMMAIRE : Le VKH :
L'Ă©volution de la maladie
en photos...

- Le syndrome uvéo-dermatologique ou VKH -

L'appel pour la recherche !