Google-Traduction-Français-en-allemand               Google-Traduction-Français-en-allemand BETA
Google-Traduction-Français-en-espagnol               Google-Traduction-Français-en-italien
Google-Translate-English to French              Google-Traduction-Français-en-japonais
Översätt webbplatsen på svenska
 
 























 

   
Une autre façon de naviguer sur ce site
Pour mieux comprendre votre chien : Planète Chien


 
 

Avec son caractère un peu à part, l'akita demande une éducation appropriée... 
appropriée ne voulant pas dire laxiste, loin s'en faut !

Comme dit sur une autre page, l'akita cherche à comprendre le bien-fondé de vos demandes 
et si elles correspondent à ce qu'il a envie de faire à ce moment-là !
Concrètement, si vous désirez par exemple que votre akita arrête la promenade et accepte de rentrer, il vous faudra devenir plus intéressant que l'environnement et lui proposer 
quelque chose de plus attrayant que la promenade...

Beaucoup de gens se servent de friandises, mais ça ne marche pas systématiquement, sauf pour certains gourmands... mais bon, le principe de la carotte pour faire avancer l'âne n'est pas toujours idéal..
 Mieux vaut essayer de comprendre ce qui peut se passer entre les deux oreilles sous le scalp !
Ca parait peut-être idiot d'écrire ça... mais tous ses défauts (et ses qualités) en font 
un chien extrêmement intelligent et intuitif, et 
il faut composer avec lui en se montrant plus intelligent et rusé !!!!
Et ne souriez pas, ce n'est pas toujours gagné !!!

Témoignages
 

Quand il revient enfin d'une balade organisée par lui seul (il s'est "sauvé" et
est resté sourd à vos appels), il est tout content de vous retrouver !
Alors il faut marcher dans son sens, sinon, il ne comprendra pas et risquera 
d'hésiter sérieusement à revenir la prochaine fois....
Si vous le punissez à son retour, ne croyez pas que ça l'empêchera 
de recommencer et qu'il aura oublié cette punition !
Un akita a une mémoire d'éléphant !!
Il aura juste associé la punition avec son retour.... 
alors pourquoi voulez-vous qu'il ait envie de revenir ??

Maintenant que vous voyez un peu le principe, approfondissez avec ce livre remarquable :


 
 
 
 





Des petites choses à savoir sur les métiers canins, qui peuvent être intéressantes, car il y a souvent de la méconnaissance à ce sujet et surtout beaucoup de confusion :

Un vétérinaire ne traite que l'aspect santé du chien ... il n'a aucune compétence dans le comportement animal ou dans l'éducation, si ce n'est la sienne, personnelle, comme tout propriétaire de chien ou tout éleveur. Un vétérinaire soigne, ni plus, ni moins.

Un vétérinaire comportementaliste a une petite chose supplémentaire par rapport au véto : il a suivi 5 semaines de "formation" sur le comportement canin sur 2ans d'études, pendant laquelle on lui a expliqué que le chien était un loup domestiqué, qu'il fallait être son chef de meute, et toutes les "grandes théories" datant des années 50 ... De ce fait, il médicalise automatiquement le chien, quelque soit le souci, sans chercher à connaître la cause du comportement. En gros, il "soigne" la forme et pas le fond. Dans certains cas, la médication peut être utile, si et seulement si elle est associée à des séances de travail. En gros, c'est comme si on te prescrivait des anti dépresseurs : pour pouvoir espérer un jour les arrêter et ne pas rechuter, il faut conjuguer ce traitement avec une psychanalyse. C'est pareil pour le chien. Mais encore une fois, la médication ne devrait être prescrite que dans certains cas "extrêmes" (phobies, agressivité...) ou particuliers (chien abandonné sans stabilité émotionnelle).

Un éducateur canin éduque, purement et simplement. Un bon éduc explique au propriétaire comment apprendre au chien les ordres de base ; mais là non plus, pas de compétence (sauf s'il a suivi une formation complémentaire en rapport) dans le comportement canin. Il ne cherche pas non plus la cause, il va aider à faire disparaitre le problème sans comprendre le pourquoi du comment ... et souvent, ça marche, le comportement disparait ... mais quelques temps plus tard, soit il réapparait, soit un autre comportement encore plus gênant apparait.

Un comportementaliste est un spécialiste de la relation homme/chien : il agit sur l'environnement du chien (lieu de vie, les humains) mais en aucun cas sur le chien. Cette précision est très importante, car il s'agit d'une loi qui interdit l'action d'un comportementaliste sur le chien en lui même. Son rôle est d’observer, d'écouter, d'analyser et de proposer des solutions adaptées au chien et à son environnement, car il n'y a pas une solution universelle pour tous les chiens.

Et ensuite, on a les cynologistes et les éducateurs canin-comportementalistes, qui eux éduquent et traitent les soucis de comportement.
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 Les pratiques de certains clubs ou centres d'éducation laissent à désirer.... 
Ce qu'il ne faut pas faire

Mais même sans parler d'akita, certaines histoires de chiots traînés sur plusieurs mètres sans ménagement, traumatisés et tout endoloris, ou de coups de poing ou coups de laisse donnés sans réelle raison, deviennent courantes.... sans parler des chiens pendus par leur laisse sous prétexte qu'ils n'ont pas obéi assez vite...
Si vous voyez votre chien, ou même un autre, être la victime de ces violences ou comportements abusifs
n'hésitez pas à porter plainte, et le signaler auprés du 
Syndicat National des Professionnels du Chien et du Chat !! 

En vous appuyant sur le décret n° 2004-416 du 11 mai 2004, qui dit entre autres choses :

Article 7
Dressage
Aucun animal de compagnie ne doit être dressé d'une façon qui porte préjudice à sa santé et à son bien-être, notamment en le forçant à dépasser ses capacités ou sa force naturelles ou en utilisant des moyens artificiels qui provoquent des blessures ou d'inutiles douleurs, souffrances ou angoisses.
         Voir l'article de loi entier :